Spécialités coréennes dites-vous ?

Bien que la gastronomie coréenne ait emprunté quelques saveurs au Japon et hérité quelques parfums à la Chine, elle a son identité propre. Parlons de l’incontournable Kimchi, qui signifie littéralement « légume imbibé ».

Une cuisine mêlant le Japon et la Chine

Ce qui veut dire que si on vous propose de la cuisine coréenne, c’est que vous y verrez, et goûterez, forcément des légumes, surtout des choux qui ont été trempés durant des semaines dans de la saumure. Mais que ce soit des carottes, des radis ou tout autre légume, ils seront cuits de la même façon, c’est une des particularités de la cuisine coréenne. Le bulgogi fait aussi partie des spécialités coréennes et il vaut mieux que vous commenciez par en goûter dans un restaurant coréen avant de vous lancer dans sa préparation. On vous servira des lamelles de viande de porc ou de bœuf qui vont être grillées sur des plaques chauffantes, là, devant vos yeux, sur votre table.

Le bibimbap et le gimbap

Le bibimbap est également un incontournable. Nom qui signifie « mélange de riz », le bibimbap est donc un mélange de riz et de légumes sautés ainsi que de morceaux de viande de bœuf, mais aussi agrémenté d’un œuf légèrement saisi et de kimchi. En gros, c’est le plat de base, le plat principal coréen. Ce qui est intéressant avec ce plat, c’est qu’on peut y ajouter autant d’ingrédients que l’on veut, il suffit juste de bien l’assaisonner. Et le gimbap ? C’est en quelque sorte une autre version du fameux maki, sauf que le gimbap coréen est d’un plus grand diamètre. De plus, le riz est assaisonné avec de l’huile de sésame et on le sert, bien sûr, avec du kimchi. On vous l’a dit, c’est un incontournable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *